• Purifier par le Feu

      Purifier par le Feu

     
      Les rayons du soleil s'écrasaient sur la  grande baie vitrée de l'aéroport de Gdansk Lech Walesa, qui les rejetait
    d'un grognement éclatant sur le bitume blanchi de lumière du parking. L'été polonais ne pardonnait pas et Arthur avait à peine mis un pied hors du terminal qu'il sentait déjà sa chaleur s'écraser sur ses épaules. Tout en contemplant les pistes dessinées sur les champs, complètement desséchés, il se dit que, pour une fois, l'univers et lui étaient tombés d'accord sur un point : tout devait brûler. C'est encore à cela qu'il pensait en arpentant les rues de la ville colorée et il n'avait pas changé d'idée quand il se retrouva face à l'église qu'il cherchait.

      Caché derrière une pierre sombre du petit cimetière catholique, il s'installa, aussi confortablement qu'on puisse l'être sur une tombe, pour attendre la venue de la nuit. Il relisait religieusement "Les Reliques de la Mort", sixième volume de la saga Harry Potter, et il eut une pensée émue pour J.K., sa mère adoptive, qui serait sûrement très fière de lui en ce moment. Une fois la pénombre assez dense à son goût, il se signa le front d'un éclair puis força aisément l'entrée mal verrouillée du lieu du culte. Un frisson le parcourut à l'idée de se tenir sur les lieux du crime, à l'endroit même où ces exécrables "prêtres" polonais s'étaient adonnés à leur immonde rituel. Alors qu'il progressait à travers la nef,  les tremblements frénétiques de ses lèvres se muèrent en paroles : "Le Seigneur des Ténèbres s'est relevé, son armée de fidèles mangemorts est parmi nous et le monde est à nouveau sur le point de basculer dans le chaos. Seul l'Être Élu apportera la lumière salvatrice. Seul l'Être Élu peut éradiquer le mal."

      Sur ces mots, il arrêta ses pas devant l'autel, déboucha le petit bidon d'essence acheté en chemin et en versa le contenu sur le meuble en bois avec une lenteur rituelle. "Ô sorciers légendaires, sauveurs de l'humanité, ces impies ont tenté de détruire votre souvenir en s'en prenant aux Écrits, en invoquant la censure et leur Dieu moldu en excuse. Hors, j'y vois clair, j'ai juré d’honorer votre mémoire et de pourfendre vos ennemis. Que ces flammes purificatrices calment vos souffrances, qu'elles lavent l'outrage qui vous a été fait et apaisent vos cœurs tourmentés. À vous qui m'êtes venus en aide, éclairant les nuits les plus ténébreuses, laissez moi apporter la lumière."           " Incendio." Arthur alluma son briquet et posa délicatement le feu sur l'autel luisant.

     

    En Pologne, des prêtres brûlent des livres des sagas Harry Potter et Twilight

     Purifier par le Feu

     

    PS.: J'ai eu la mauvaise idée de copier-coller le titre de l'article, je l'avais mis en haut du texte, ekla refusait de modifier la mise en page, j'ai abandonné. J'ai tout recopié depuis mon carnet, finalement j'ai voulu mettre le lien en bas et remonter le texte, qui a pris la mise en page du titre, que j'arrivais plus à changer, j'avais pas sauvegardé, j'ai copié-collé-effacé dans tous les sens, y avait du gras italique caractère 14 partout, j'ai perdu le deux paragraphes. J'étais à ÇA de rage-quit. Je l'ai pas fait, je vous le dis parce que vous avez peut-être aimé le texte, ou pas, chacun ses goûts, mais j'ai besoin que mes efforts soient appréciés, pour pas avoir brûlé mon ordi (mise en abîme o__o) ou éclaté mon clavier avec ma tête. Voina T^T.

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 4 Décembre 2019 à 18:00

    Tes efforts ont été appréciés, ne t'inquiète pas o/

    2
    Mercredi 4 Décembre 2019 à 18:04

    Merci T^T

    3
    Jeudi 19 Décembre 2019 à 11:54

    En tout cas, tes efforts ont porté fruits. C'est un très joli texte!

    4
    Jeudi 19 Décembre 2019 à 23:07

    Merci ! Il m'a fallu du courage pour tout réécrire tout de suite x)

    5
    Jeudi 19 Décembre 2019 à 23:30

    De rien. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :