• Lecture salvatrice

    Les minutes passent,
    Les marteaux frappent;
    Faites que cela s'efface,
    Que tu me happes.

    Je dois l'emprunter,
    Ce moi en toi en il ou en elle,
    Ce masque trompé
    Par son propre réel.

    Oublier l'enveloppe cruelle,
    Vivre entre les lignes.
    Oublier le feu et le sel,
    Vivre à l'abri des signes.

    Que le mensonge
    Attende encore un peu,
    Qu'il se perde dans mes songes,
    Avant de m'arracher les aveux.


  • Commentaires

    1
    Dimanche 13 Janvier à 12:30

    Wow ! Sombre ! Et peu conventionnel mais terriblement attrayant ! Avec tout ça, tu vas pouvoir composer un recueil non ?

    Merci Mushotoku... tes poésie nourrissent mon esprit !! Ne repars pas trop vite ^^

    2
    Jeudi 17 Janvier à 22:12

    Merci beaucoup ! C'est vrai qu'il y a peut-être de quoi x)

    J'essaie de rester active mais à chaque fois que je commence à pesner "ah, génial, je vais enfin avoir du temps pour-" /vlam/ Oral /vlam/ interro /vlam/ livre à lire /vlam/ projet d'histoire de l'art /vlam/ TFE /vlam/ TFE(bis) ... TT^TT

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :